Images sous licence privée.

Category : Photographie

Passer dans une olivaie

Voici les fleurs d’oliviers au parfum des plus suaves que je connaisse…. Passer dans une olivaie le matin ou bien le soir au crépuscule à l’heure des fleurs, redonne sa grâce à l’être humain.   … Et l’aube a réveillé le puissant rossignol…  Ibycos – VIe siècle avant notre ère    

Mon amie

J’ai cherché ce que je pourrais écrire pour parler de toi. Quel texte, citation, poème ou chanson pour te rendre hommage, puisque tu viens de partir, comme on se quitte. Rien ne m’a convenu. Alors j’ai décidé d’écrire ton portrait car chaque mot me ramènera toujours à quelque chose de précis qui ne s’oubliera pas ; la mémoire n’existe pas, elle n’est que le feu que l’on empêche de s’éteindre en rajoutant le bois qu’il faut au moment où il […]

Film intérieur – écriture numérique

Comme je ne ferai jamais de cinéma, autrement dit, une suite d’images créant le mouvement du sujet, je prends le parti de figer le mouvement dans une image. J’y adjoins une phrase qui se veut l’ambiance de mon film intérieur, comme une illustration musicale, une voix off, un visage en gros plan qui suivrait ici cette forêt des Vosges où je passais, dans l’action du film que j’imagine. Ne faisaient-ils pas ainsi dans les films muets en intercalant des textes […]

Immobiles et roux

Invitation à une contemplation, une respiration, peut-être une élévation  dans le roux et les fûts des hêtraies de la montagne d’Albion où j’ai marché tout dernièrement un après-midi de soleil et de froid. Sans vent, le flanc répercute le bruit des pas froissant les feuilles et quand je m’arrête, on entend les bruissements d’ailes des oiseaux effarouchés – je ne connais rien de plus émouvant au monde que ce bruit là dans l’air silencieux – Songe, toi qui lis, à […]

Nouveaux temps !

Ça fait quelques temps déjà que je n’ai pas fourbi d’article neuf sur mon blog, et cela pour une raison toute simple : le temps. Après nos confinements successifs, les nouveaux repères qui s’en sont suivi et les évènements quotidiens, le temps est venu de passer à la suite : Je vous présente donc mon nouveau site, où l’on peut à loisir choisir une œuvre d’art à avoir pour soi, chez soi … J’ai souhaité que ce site soit simple […]

2021, Nouvelle Année.

…en vrac depuis le 1: de la neige dans les lavandes qui embaument dans le froid, les traces de pattes de cinq loups dans la forêt, un sanglier endormi dans la neige, deux roitelets huppés occupés à dévorer, des hellébores évitées par la neige… Je vous souhaite des forêts profondes, des chemins sauvages, des émerveillements de ciels, des pas perdus aux sommets… la grâce de la vie ici bas.

Bluette

Je suis partie , ça va sans dire, j’ai passé ma vie à ça, pour des tonnes de raisons impérieuses en tête, tristes souvent. Je n’ai jamais eu peur, même au pire de moi-même. J’aurais dû me trouver seule c’est certain, à force d’être absente on finit par vous perdre du fil des jours qui se suivent sans vous. Je n’ai rien réclamé, demandé, ni même rêvé, aujourd’hui encore, parce que rien ne m’a jamais appartenu. Mais tu es là, […]

À la poursuite de l’apollon

Il y a parfois dans la vie, des fils qui nous lient à un désir inassouvi. Les bobines se déroulent au fur et à mesure du temps qui passe sans pour autant interrompre un instant l’élan premier de cette recherche, que la mémoire transmuée en volonté par le nombre des années, cherche à accomplir. Jeune fille, mes parents à leurs heures naturalistes, avaient créé pour moi, mes frères, nos amis, tout un univers composé de bestiaires merveilleux à découvrir, de […]

Au bois…

Comment dire que c’est, sur Terre, l’endroit que je préfère… sous-bois. Arpenter sans cesse les pistes, les chemins, les sentiers, le sol, découvrir les habitants passagers et ceux, sédentaires, qui siègent et triomphent par l’ampleur de leur taille et la puissance de leur présence. C’est un monde fermé mais sans mur, un monde à part sans frontière sinon l’ombre qui nimbe comme une eau et qui signale la limite à franchir. Sous-bois, clos d’ombre, à la source de la lumière. […]

Séquence suspendue

Il y a quelques jours, je suis passée en coup de vent près de Reillanne , dans les Alpes de Haute Provence, non loin de chez moi. Je cherchais des fleurs rares, des oiseaux précieux et des paysages de haute valeur esthétique pour mon plaisir naturaliste. Soudain à cet endroit je n’ai pu m’empêcher de photographier cet homme en plein labeur, malgré ma réticence à ce genre de photographie à la frontière du voyeurisme et de l’indécence. Pourquoi ? Parce […]