Images sous licence privée.

Naissance d’un conte

Combien de temps a-t-il fallu pour que prenne vie « L’oiseau qui mangeait les nuages » ? Environ six mois. J’ai toujours aimé les oiseaux bleus… ils me fascinent… je suis toujours à la recherche d’une de leurs plumes perdues où que je me trouve. Ils ne sont pas si nombreux sur la Terre et, sans les connaître, je suis certaine que chacun d’eux porte en lui une histoire merveilleuse.

Ça a commencé le printemps 2021, par quelques dessins faits au hasard des circonstances puis, de fil en aiguille, dessin après dessin, un commentaire sur un autre a fait naître un récit, une histoire, et le conte commence à l’intérieur, jusqu’à ce que n’en pouvant plus il doive se concrétiser sur le papier, en dessins et mots intimement mêlés.

Puis, tous les éléments mis sur papier, le conte peut enfin naître. L’écriture supportée par le dessin prend un temps toute la place et parfois, d’autres dessins sont nécessaires pour illustrer les mots, les idées… Mots et dessins dansent un drôle de tango, pour pouvoir faire surgir l’idée et l’intérêt ensemble.

Enfin, arrive un moment où le sentiment que c’est terminé s’installe en soi. Comme un cercle se ferme. Tout est dit, le conte est achevé, on ne peut aller plus loin. Et vient alors le temps de la fabrication, de la mise en page, qui est un moment pour moi d’intense plaisir tant mes outils sont agréables. Je mêle, choisis, mixe, combine, dispose à la recherche du meilleur plaisir à procurer au lecteur… jusqu’à tenir entre mes mains le fruit mûr :

L’oiseau qui mangeait les nuages… 

Vous trouverez ce conte en vente sur le site des éditions L’Escalier ou chez votre libraire préféré, et vous ne serez pas déçu car il est vraiment chouette !

Leave A Comment