Images sous licence privée.

3 – Rien ne va plus

 

Ça ne s’arrange guère on dirait. Pourtant à en croire les gens que je rencontre « ça va ». Je cherche l’indiscernable changement de ton, le plissement de l’oeil, l’ombre sur les traits dans le « ça va » de base qu’on s’échange tous… mais, rien. Est-ce moi qui prend trop au sérieux ce que j’entends, lis, vois, vis et ressens ? Parce que non, vraiment, à mon avis « ça ne va pas » , et même « rien ne va plus ».

Ce midi sur F.Inter, au journal pendant que je déjeunais : « L’ONU alerte : les quantités mesurées du CO2 n’ont jamais été aussi importantes dans l’atmosphère de notre planète ». Cool. Et donc ? Et donc rien, « ça va »…. (Que fais-tu pour Noël ? voyage low cost sur ta planète ? bonjour ton empreinte carbone… Hyper consommation dans les zones commerciales, et autres centres villes de notre belle France, devenue aussi vulgaire dans ces galeries marchandes surchauffées et suréclairées et « sur » tout, qu’une poule de luxe appareillée pour riches vieux beaux ? bonjour les emballages papier et plastiques que ça génère dans les containers prévus à cet effet, et puis bonjour le budget parce que les prix… Ski sur neige artificielle ? les communes des Alpes ne manquent pas de ressources : ça bombarde d’eau « ensemencée »… Bon, il n’ y a plus d’eau dans le Doubs et les forêts du Jura sont sur le point de non -retour mais « ça va ». Il va bien pleuvoir.) Surtout ne changeons rien. On est le 22 novembre 2018, ce soir il fait 13°C chez moi. Rien d’exceptionnel, pourtant, depuis le mois d’août, il a fait froid 3 jours et le solstice d’hiver approche, c’est à dire que les jours rallongeront… déjà…..

Je viens de terminer un livre édifiant : Histoire de la Peste, au PUF par Jean Vitaux, version Kobo (un Kobo est un lecteur fnac et pas un nouveau dialecte africain). Pas très bien écrit, un peu répétitif parfois mais passionnant, car on y apprend TOUT sur la façon dont fonctionne une épidémie de peste, sur son histoire et donc celle des hommes… Comment ne pas anticiper, vu le nombre d’habitants sur Terre, vu l’avancée de la pauvreté, vu le réchauffement (montée des eaux, acidification des océans, dégel des pergélisols, douceur des températures, transformation de l’atmosphère) que les années qui arrivent ne vont pas être le théâtre d’effroyables épidémies ?

Bon, « ça va » pour ce soir. Je vais finir de regarder Terminator 2 sur OCS que je n’avais jamais vu. Incroyable de constater qu’en 1991, James Cameron avait anticipé drônes, I.A, guerre totale… ainsi que la pauvreté de la langue même si j’y ai entendu des quantités d’insultes inimaginables et qui m’étaient totalement inconnues jusque là !  Il n’y a pas d’âge pour apprendre.

 

 

4 thoughts on “3 – Rien ne va plus”

  1. Rabat-joie, oui, moi on me taxe aussi de vieille… pas faux remarque Vesna, dans le sens oú j’ai suffisamment vécu pour savoir ce qui anormal … mais ce qui est certain c’est que dans tout ce bazar là il faut se conserver des temps insouciants… des ivresses passagères, des fou-rires et des émerveillements… sinon, ça craque!

  2. Je suis comme toi, mais je sens qu’on commence à me taxer de rabat-joie.
    Oui c’est vrai tout ça mais y’en a marre d’entendre des catastrophes de tous côtés.
    Oublions pour Noël au moins,
    Oublions pendant ces quelques jours de vacances tant attendus,
    Oublions pendant qu’on essaye de maintenir déjà la tête hors de l’eau, alors sauver le monde..
    Oublions, oublions , oublions…
    Jusqu’à ce que un jour,.. cela ne sera plus nécessaire car il n’y aura plus rien à oublier

  3. Rien ne va plus jusqu’à tout aille mieux.
    Il y a toujours un nouveau départ.
    Tant qu’il y aura des écureuils dans les arbres et dans les têtes…

Leave A Comment